History of CHAPHistorique du PSSC

The Cardiovascular Health Awareness Program (CHAP) was begun in 2000 and was developed through a number of pilot projects, scientific trials, and community-wide demonstrations.

Five Phases of Development of the Community Cardiovascular Health Awareness Program


PHASE 1: What is the feasibility of offering cardiovascular health promotion sessions in local pharmacies?

Pilot Study completed in Dundas, Ontario in spring of 2001

  • Explored effective approaches to invite patients to attend local health promotion sessions involving the four pharmacies geographically close to one physician’s office.

Pilot Study completed in Ottawa, Ontario in summer of 2002

  • Explored feasibility of working with community members and primary care providers to successfully link cardiovascular risk factors collected in community health promotion sessions to family physicians and pharmacists.

Community Hypertension Assessment Trial (CHAT) completed in Ottawa and Hamilton, Ontario in 2003

  • Successfully determined  “proof of concept” of community pharmacy based blood pressure monitoring sessions led by volunteers and providing feedback to family physicians and pharmacists.

PHASE 2: Can a Cardiovascular Health Awareness Program be successfully implemented at a community level?

Community-wide implementation in Grimsby and Brockville, Ontario in 2004

  • Successfully delivered a community-wide cardiovascular disease prevention program, inviting all family physicians and pharmacists in the communities to participate. 30% of the total population of seniors 65 years and older participated.

Cardiovascular Health Assessment Diabetes (CHAD) in Grimsby, Ontario in winter 2005

  • Explored feasibility of a community health promotion program to detect type 2 diabetes in participants older than 40 years of age.

Airdrie Cardiovascular Health Awareness and Management Program (ACHAMP) in Airdrie, Alberta in 2005-06

  • Replicated the Ontario projects in Alberta with similar community uptake of the program and generation of knowledge that blood pressure reductions and lifestyle changes occur after participating in CHAP.

PHASE 3: Can CHAP work at a multi-community level?

Multi community implementation and evaluation of the Community Cardiovascular Health Awareness Program (C-CHAP) across communities Ontario in 2006

A 10-week implementation of CHAP in 20 Ontario communities:

  • 338 family physicians agreed to receive feedback on participants’ blood pressure and other risk factors
  • 214 family physicians actively invited their patients to participate in CHAP either through personalized letters, prescriptions for assessment or community-wide advertising
  • 129 pharmacies held CHAP sessions
  • 1,265 three-hour long CHAP sessions were held
  • 15,889 adults attended at least one CHAP session, representing 25% of the total older adult population in the 20 communities
  • 27,358 risk assessments were conducted
  • 577 older adult volunteers were trained as peer health educators

Hospitalization for stroke, congestive heart failure and heart attack were substantially reduced compared to 19 other communities that did not operate CHAP over the same period of time


PHASE 4: Can a sustained form of CHAP work at a community level?

Sustaining and evaluating an enhanced CHAP in communities across Ontario in 2008

  • Determined the feasibility of creating a sustainable model of CHAP for long-term implementation in communities, while also expanding several components of the program.

Reinforcing CHAP+AP in communities across Ontario from 2008- 2010

  • Delivered a robust, year round sustainable CHAP model in CHAP communities in Ontario. Worked towards developing tools and best practices to gain wide adoption and ongoing quality improvement of CHAP across the province and Canada.

PHASE 5: How do we adapt CHAP to different community situations and maintain its impact?

  • Currently, developing a program of research to adapt, implement and evaluate in large urban communities with distinct cultural groups in Laval, Québec and in York Region, Ontario, the Canadian Chronic Disease Awareness and Management Program (C-ChAMP).

Le programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC) a débuté au début des années 2000. Il a été, et continue d’être mis au point par l’entremise de nombreux projets pilotes, d’essais cliniques, tous réalisés à l’échelle communautaire.

Les cinq phases du développement du Programme communautaire de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC)


PHASE 1 : Est-il faisable d’offrir des séances de promotion de la santé cardiovasculaire dans les pharmacies locales?

Projet pilote effectué à Dundas, en Ontario au printemps 2001

  • Exploration des approches efficaces pour inviter les participants à prendre part aux séances locales de promotion de la santé, qui impliquaient quatre pharmacies situées à proximité du cabinet d’un médecin.

Projet pilote effectué à Ottawa, Ontario, été 2002

  • Exploration de la capacité des membres de la collectivité et des professionnels de soins de santé primaires à transmettre de façon efficace les données recueillies lors des séances de promotion de la santé aux médecins de famille et aux pharmaciens des participants.

Réalisation de l’essai Community Hypertension Assessment Trial (CHAT) à Ottawa et Hamilton, Ontario, 2003

  • Démonstration de faisabilité (« proof of concept ») de séances de mesure de la pression artérielle animées par des bénévoles en pharmacie et d’une rétroaction efficace aux médecins de famille et aux pharmaciens.

PHASE 2 : Peut-on mettre sur pied avec succès un programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire à l’échelle de la collectivité?

Mise sur pied à l’échelle de la collectivité à Grimsby et Brockville Ontario, 2004

  • Mise sur pied réussie d’un programme de prévention des maladies cardiovasculaires à l’échelle de la collectivité, qui invitait tous les médecins de famille et les pharmaciens des collectivités visées à participer. Trente pour cent (30 %) des personnes âgées de 65 ans et plus issus de ces collectivités y ont pris part.

Essai “Cardiovascular Health Assessment Diabetes (CHAD)” à Grimsby, Ontario, hiver 2005

  • Exploration de la faisabilité d’un programme de promotion de la santé à l’échelle de la collectivité destiné à dépister le diabète de type 2 chez des participants âgés de plus de 40 ans.

Programme de sensibilisation et de prise en charge de la santé cardiovasculaire d’Airdrie (A-CHAMP) à Airdrie, Alberta, 2005-2006

  • Reprise des deux précédents projets ontariens en Alberta, avec obtention d’un taux de participation communautaire comparable, et démonstration que le PSSC peut aider à la réduction de la pression artérielle et à la modification des habitudes de vie chez les participants.

PHASE 3: Le PSSC peut-il fonctionner dans plus d’une collectivité à la fois?  

Mise sur pied et évaluation du programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire dans plus d’une collectivité à la fois (PSSC-C) en Ontario, 2006

Mise sur pied du PSSC-C sur une période consécutive de 10 semaines dans 20 collectivités ontariennes :

  • 338 médecins de famille ont accepté de recevoir des renseignements sur la pression artérielle et d’autres facteurs de risque des participants;
  • 214 médecins de famille ont invité leurs patients à prendre part au PSSC via des lettres personnalisées, des ordonnances d’évaluation ou de la publicité dans la collectivité;
  • 129 pharmacies ont organisé des séances PSSC;
  • 1 265 séances PSSC, d’une durée de trois heures chacune, ont été organisées;
  • 15 889 adultes ont participé à au moins une séance PSSC, ce qui représente 25 % de tous les aînés des 20 collectivités participantes;
  • 27 358 évaluations de risque cardiovasculaire ont été effectuées;
  • 577 aînés bénévoles ont été formés comme pairs éducateurs en santé.

Le nombre d’hospitalisations pour accident cérébral vasculaire (AVC), insuffisance cardiaque et infarctus, dans les 20 collectivités ayant mis en place le PSSC, fut significativement plus bas, en 2006, que celui des 19 autres collectivités semblables qui n’offraient pas le PSSC au cours de la même période.


PHASE 4 : Le PSSC à l’échelle de la collectivité peut-il fonctionner de façon prolongée?

Maintien et évaluation d’un PSSC amélioré dans des collectivités de l’Ontario, 2008

  • Validation de la faisabilité de maintien à long terme dans les collectivités du PSSC, qui permet le développement de plusieurs de ses composantes de façon concomitante.

Renforcement du PSSC+AP dans des collectivités de l’Ontario, entre 2008 et 2010

  • Mise sur pied d’un modèle de PSSC amélioré et durable à l’année dans les collectivités de l’Ontario déjà dotées du PSSC. De grands efforts ont été déployés dans le développement d’outils et de pratiques exemplaires afin de stimuler l’adoption et l’amélioration continue de la qualité du PSSC par toute la province, et ailleurs au Canada.

PHASE 5 : Comment adapter le PSSC à des collectivités diversifiées aux niveaux culturel et socio-économique, tout en maintenant l’impact déjà obtenu?

Développement en cours du Programme canadien de sensibilisation et de prise en charge des maladies chroniques (Canadian Chronic disease Awareness and Management Program – C-ChAMP) destiné à adapter, mettre sur pied et évaluer le PSSC dans des collectivités urbaines comportant plusieurs groupes culturels distincts. Les collectivités impliquées présentement se trouvent à Laval, au Québec, et dans la région de York, en Ontario.