NewsNouvelles

Recherche actuelle

Cette page est en cours de révision……

Le Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (CHAP) continue d’enrichir le corpus international de connaissances et de données probantes sur la mesure, la détection, la prévention et la gestion efficaces des maladies cardiométaboliques par le biais de ses projets de recherche en cours. Actuellement, CHAP-Philippines continue. La recherche du CHAP prépare également un essai contrôlé randomisé impliquant des communautés du Québec et de l’Ontario dans des logements subventionnés ; CHAP-Subsidized Housing :

Les résultats seront publiés sur ce site Web dès qu’ils seront disponibles.

La recherche CHAP a débuté en 2000 et s’est poursuivie en quatre phases distinctes. Recherches antérieures du CHAP

Plus

Subventions et récompenses

 

Veuillez noter que ce contenu est actuellement en cours de révision.

 

Depuis 2000, le Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PPSC) a reçu de nombreuses subventions et possibilités de financement, ainsi que des prix et une reconnaissance à l’échelle nationale et internationale.

 

Subventions reçues :

 

Kaczorowski J, Chaire du Canada en prévention et contrôle de l’hypertension, IRSC-ICRH/Heart & Stroke/Hypertension, $1,125.00,00,00, 2017-2021

 

Kaczorowski J (chercheur principal), Dolovich L, Daly T, Lussier MT, Agarwal G, Chiu M. Knowledge translation initiative to support the implementation of CHAP across Canada. Réseau vasculaire canadien, 190 000,00 $, 2017-2019

 

Stefan M-A, Kaczorowski J (cochercheurs municipaux), Agarwal G, Lussier M-T, Haggerty J. Readiness assessment of implementing the Cardiovascular Health Awareness Program in subsidized social housing in Quebec. Réseau-1 Québec, 19 909,00 $, 2016-2017

 

Liu P (chercheur principal), Tu K, Tobe S, Tu J, Kaczorowski J. Accelerated Canadian Application of Evidence to Practice Through Monitoring of Outcomes Research team Endeavour (ACCEPT-MORE). Réseau vasculaire, 300 000,00 $, 2016-2018

 

Parkash R, Connolly S, Dorian P, Atzema C, Graham I, Kaczorowski J, Huynhthanh T. Canadian Community Utilization of Stroke Prevention Study – Focusing on Emergency Department Care (C-CUSP ED). Fondation des maladies du cœur, 268 635,00 $. 2016-2019

 

Beaulieu M-D, (chercheure principale désignée), Kaczorowski J, Légaré F, Pluye P, Vanasse AP, Boivin A, Dumez V, Mâsse B, Éthier J-F, Rahme E (chercheurs principaux). L’Unité de soutien à la recherche axée sur le patient du Québec ( » Unité SOUTIEN SRAP-Qc « ) les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) (16 M $) et ses partenaires, le MSSS (10,5 M $), le FRSQ (5,5 M $). Total : 32 000 000 000,00 $, 2014 – 2019.

 

Dolovich L, Agarwal G, Angeles RN, Cristobal F, Kaczorowski J (Principal Investigators), Agbulos RM, Arciaga R, Barrera JR, Fernando A, Guenter D, Halili S Jr, Jalani NT, O’Reilly D, Smith JF, Stobbe K, Thabane L, Tobe SW. Programme d’évaluation de la santé communautaire aux Philippines (CHAPP). Instituts de recherche en santé du Canada (Subvention d’équipe : Prévention et traitement du diabète de type 2), 1 466 575,00 $, Centre de recherches pour le développement international (CRDI), 508 100,00 $, Total : 1 972 675,00 $, 2015-2019

 

Kaczorowski J, Dolovich L, Lussier MT (chercheurs principaux), Forget M, Montigny M, Chambers LW, Drouin D, Fletcher A, Goeree RA, Goudreau J, Grad RM, Lalonde L, Tardif JC, Thabane L. Mise en œuvre et évaluation du Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire au Québec (CHAP-Qc). Instituts de recherche en santé du Canada, subvention de fonctionnement (financement provisoire), 100 000 $, 2014-2015.

 

Kaczorowski J (chercheur principal), Del Grande C, Kruger H, Tobe S. Inventaire structuré de modèles fondés sur des données probantes pour la prévention et la prise en charge efficaces des maladies vasculaires au Canada. Réseau vasculaire, 72 500,00 $, 2014-2016

 

Éthier JF, Cossette B (chercheurs principaux), Joly-Minschlich T, Kaczorowski J, Lanthier L, Payette H, Ricard G. Amélioration de la prescription médicamenteuse pour la personne âgée hospitalisée. Programme de subventions Merck Sharpe & Dohme, 50 000,00 $, 2014-2105

 

Haggerty JL, Durand PJ, Groulx A (Co-Pis), Ahmed S, Archambault P, Beaulieu MC, Beaulieu MD, Beaulieu MD, Boivin A, Bonin L, Couturier Y, Fortin M, Gagnon B, Grad RM, Hudon C, Kaczorowski J, Kucukyazici B, Lalonde L, Lang A, Legare F, Legare J, Li PT, Sanderson D, St-Pierre M, Tourigny A, Verter V. Le réseau québécois Knowledge-1 : Une communauté d’apprentissage pour les soins primaires et intégrés. Instituts de recherche en santé du Canada (Réseau SPOR dans les innovations en soins de santé primaires et intégrés – Québec), 75 000,00 $ ; Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS), 20 000,00 $ ; Université McGill, 10 000,00 $ ; Ministère de la Santé et des Services sociaux (Québec), 38 750,00 $ ; Centre hospitalier St. Mary’s, 6 250,00 $, Total : 150 000,00 $, 2014-2015

 

Agarwal G, Dolovich L, McDonough B (chercheurs principaux), Chambers LW, Goeree R, Kaczorowski J, McLeod B, Thabane L. A Community Paramedicine Initiative for Older Adults Living in Subsidized Housing. Instituts de recherche en santé du Canada (subvention de fonctionnement), 370 979,00 $ ; 2014-2017

 

Stewart DJ (PI), Farrell J, Kelloway LJ, Lewis M, O’Callaghan CM, O’Neill BJ, Anand SS, Anderson TJ, Archer SL, Beanlands R, Black SE, Corbett DR, De Azeredo Coutinho T, Eisenberg MJ, Friedrich MG, Graham ID, Gramolini AO, Hamel E, Hegele RA, Husain M, Kaczorowski J, Khan NA, Kimmelman J, Krueger H, Liu PP, Mcalister FA, Michelakis ED, O’Brien ER, Perry JJ, Pilote L, Schiffrin EL, Smith, Stiell IG, Tanguay JF, Tobe SW, Tonelli M, Touyz RM, Touyz RM, Tu JV, Tu K, Weisel RD, Wells PS, Wright GA. Réseau vasculaire ; Instituts de recherche en santé du Canada, 4 350 000 $ ;

 

Centre de réadaptation post-AVC de la Fondation des maladies du cœur, 250 000 $ ;

 

Hypertension Canada, 500 000 $ ;

 

Institut cardiovasculaire Libin de l’Alberta, 125 000 $ ; Université McGill, 62 500 $ ;

 

Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa, 250 000 $ ;

 

ThéCell : Le réseau de thérapie cellulaire et tissuaire du FQRS, 150 000,00 $ ;

 

Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, 125 000 $ ;

 

Université de Montréal, 375 000,00 $ ;

 

Université de l’Alberta, 125 000 $ ;

 

Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, 250 000 $ ;

 

Université Western Ontario, 125 000 $ ;

 

Total : 6 687 500,00 $ ; 2013-2018

 

Daly T (nominé PI), Ahmad F, (PI) Kaczorowski J, Angeles R, Srinivasan V, Syed I, Girard M, Chambers L (Collab), Xerri T (Collab). Le Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (CHAP) pour la communauté sud-asiatique de la région de York : Évaluer la participation des bénévoles et les impacts sexospécifiques et ethno-spécifiques. Subvention des Partenariats pour l’amélioration du système de santé des IRSC financée par la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) et par la Fondation pour la recherche en santé Rx&D (FRH) – Encourager l’innovation dans les soins de santé, 579 339 $, 2013-2018.

 

 

 

Agarwal G (IP désigné), Dolovich L (co-PI), McDonough B, McLeod B, Thabane L, Goeree R, Kaczorowski J, Chambers L. A Community Paramedicine Initiative for Older Adults Living in Subsidized Housing. Subvention de fonctionnement des IRSC. Avril 2014 – mars 2017. $370,980

 

 

 

Dahrouge, S., Kaczorowski, J., Chambers, L., Dolovich, L., Birtwhistle, R., Barber, D., Kotecha, J., Liddy, C., Chomienne, M.H., Muldoon, L. Le Champlain Cardiovascular Health Awareness Program (CHAP). Optimiser la qualité des soins des maladies chroniques dans le RLISS de Champlain : Prévention des maladies cardiovasculaires par une meilleure intégration des soins primaires et des ressources communautaires. Réseau local d’intégration des services de santé de Champlain, Proposition d’amélioration du système de santé. Décembre 2013 – mars 2014. $188,635.50.

 

 

 

Subvention de fonctionnement des IRSC, 370 980 $, pour Agarwal G (chercheur principal désigné), Dolovich L (co-PI), McDonough B, McLeod B, Thabane L, Goeree R, Kaczorowski J, Chambers L. A Community Paramedicine Initiative for Older Adults Living in Subsidized Housing, avril 2014 – mars 2017.

 

 

 

Champlain Local Health Integration Network, Health System Improvement Proposal, 188 635,50 $, pour Dahrouge, S., Kaczorowski, J., Chambers, L., Dolovich, L., Birtwhistle, R., Barber, D., Kotecha, J., Liddy, C., Chomienne, M.H., Muldoon, L. The Champlain Cardiovascular Health Awareness Program (CHAP). Optimisation de la qualité des soins des maladies chroniques dans le RLISS de Champlain : Prévention des maladies cardiovasculaires par une meilleure intégration des soins primaires et des ressources communautaires, décembre 2013 – mars 2014.

 

 

 

Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires, 24 865,00 $, pour Kaczorowski J. Kaczorowski : Stratégie de mobilisation des connaissances, 2013-2014.

 

 

 

Instituts de recherche en santé du Canada, Subvention d’équipe : Soins de santé primaires communautaires, 2 496 974 $.00, pour Kaczorowski J, Daly T, Dolovich L, Lussier MT (CO-PI), Farrell J, Montigny M, Srinivasan V, Tobe SW, Ahmad F, Angeles R, Chiu M, Dahrouge S, Fletcher A, Goeree R, Goudreau J, Jones C, Lalonde L, McDonough B, Nadeau-Grenier V, Paterson M, South J, Syed I, Tardif JC, Thabane L, Tu K. Programme canadien de sensibilisation aux maladies chroniques et de gestion des maladies chroniques (C-CHAMP), 2013-2018.

 

 

 

Instituts de recherche en santé du Canada : Subvention pour réunions, planification et dissémination, 25 000 $, pour Kaczorowski J, Lussier MT, Chambers LW, Dolovich L (cochercheurs principaux), Programme canadien de sensibilisation et de gestion des maladies chroniques (C-CHAMP), 2011-2012.

 

 

 

Instituts de recherche en santé du Canada : Supplément sur l’application des connaissances, 96 532,00 $, pour Dolovich L, Kaczorowski J, Chambers LW (cochercheurs principaux), Scaling-up the Cardiovascular Health Awareness Program (CHAP) across Canada, 2011-2012.

 

 

 

Ministère de la Promotion de la santé (Ontario), Ontario Stroke System, 1 096 862,00 $, pour Dolovich L, Chambers LW, Kaczorowski J (Co-principal Investigators) au nom de l’équipe du CHAP, Reinforcing CHAP+AP as a sustainable community-based stroke prevention program for Ontario, 2008-2010.

 

 

 

Ministère de la Promotion de la santé de l’Ontario : Direction de la prévention des maladies chroniques et de la promotion de la santé, 500 000 $, pour Kaczorowski J, Chambers LW, (cochercheurs principaux), au nom de l’équipe du C-CHAP, Programme communautaire de sensibilisation aux maladies cardiovasculaires (C-CHAP), 2006-2007.

 

 

 

Hypertension Community of Practice, Seniors Health Research Transfer Network : Communities of Practice, 20 000,00 $, pour Kaczorowski J, Chambers LW (cochercheurs principaux), au nom de l’équipe du CHAP, 2006-2007.

 

 

 

Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires, 1 000 000,00 $, pour Kaczorowski J, Chambers LW (chercheurs principaux), Karwalajtys T, Dolovich L, Farrell B, McDonough B, Sebaldt R, Levitt C, Hogg W, Thabane L, Tu K, Goeree R, Paterson M, Shubair M, Gierman T, Stevens R, Community Cardiovascular Health Awareness Program (C-CHAP), 2006 -2008.

 

 

 

Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires, 256 703,00 $, pour Jones C (chercheur principal), Simpson SH, Mitchell D, Haggarty S, Campbell N, Then K, Lewanczuk RZ, Sebaldt RJ, Farrell B, Dolovich L, Kaczorowski J, Chambers LW (cochercheurs), Airdrie Cardiovascular Health Awareness and Management Program (A-CHAMP), 2005-2006.

 

 

 

Instituts de recherche en santé du Canada, 446 997,00 $, pour Kaczorowski J, Chambers L (chercheurs principaux), Black M, Dolovich L, Harmer M, Karwalajtys T, Levitt C, McDonough B, McKelvie R, Sellors C, Thabane L. (cochercheurs), Community strategies to monitor high blood pressure among older adults : a randomized controlled trial (CHAT), 2002-2005.

 

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, 131 051 $, pour Chambers L, Kaczorowski J (chercheurs principaux), Community Peer Health Educator Program : Public Health Units, Family Physicians, Pharmacies, and Volunteer Associations Deploying Older Adults as Peer Health Educators to Promote Cardiovascular Health, 2002-2003.

 

 

 

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, 329 782,00 $, pour Kaczorowski J, Chambers L (chercheurs principaux) et le programme CHAT, Community-Wide Implementation of the Peer Health Educator Program for Monitoring Blood Pressure, 2003-2004.

 

 

 

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, 112 908,00 $, pour Chambers L, Kaczorowski J (cochercheurs principaux), au nom du groupe de travail du CHAP, Guide de mise en œuvre du Programme communautaire de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (CHAP), 2004-2005.

Plus

CHAP-EMR; Un projet pilote

Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire – Dossier médical électronique (CHAP-EMR) : Un projet pilote.

Chercheur(e)s :

  • Simone Dahrouge, PhD | Directrice de Recherche et Scientifique, C.T. Lamont Primary Health Care Research Centre, Institut de Recherche Bruyère, Ottawa.
  • Janusz Kaczorowski BA, MA, PhD | Directeur de Recherche et Professeur, Département de Médecine de famille et de Médecine d’urgence, Université de Montréal.
  • Larry Chambers PhD, FACE, HonFFPH(UK), FCAHS | Scientifique et Ancien Président (2001-2011), Institut de Recherche Bruyère, Ottawa.
  • Lisa Dolovich BScPhm, PharmD, MSc | Directeur de Recherche et Professeur, Département de Médecine de famille, Université McMaster. Scientifique et Directeur associé, Centre d’Évaluation des médecines, St Joseph’s Healthcare, Hamilton.
  • Laura Muldoon MD, MPH, FCFP | Somerset West Community Health Centre, Ottawa.
  • Richard Birtwhistle MD, MSc, CCFP, FCFP | Centre for Studies in Primary Care, Queen’s University.
  • David Barber MD | Department of Family Medicine, Queens University.
  • Jyoti Kotecha MPA, CChem, MRSC | Centre for Studies in Primary Care, Queen’s University.
  • Clare Liddy BSc, MD, MSc, CCFP, FCFP | C.T. Lamont Primary Health Care Research Centre.
  • Marie-Hélène Chomienne | Faculty of Medicine, Departments of Family Medicine and Epidemiology and Community Health, University of Ottawa.

Contexte :

L’essai PSSC original a démontré son efficacité dans des communautés d’Ontario, de petite à moyenne taille, rurales et semi-urbaines, avec des séances se déroulant dans des pharmacies communautaires et des participants invités via des invitations à la grandeur de la communauté. Il est probable que certains aspects du programme nécessiteraient une adaptation pour pouvoir être implantés dans le centre-ville d’une large communauté urbaine. Le groupe de travail PSSC, composé de chercheurs, a été enrichi de chercheurs étant aussi médecins de famille, afin de développer une stratégie pour implanter les séances du PSSC dans des pratiques interprofessionnelles de soins de première ligne au centre-ville d’Ottawa, désservant une population d’aîné(e)s diversifiée.

Objectif :

Les objectifs premiers du projet pilote CHAP-EMR sont d’évaluer la faisabilité (1) d’implanter le PSSC dans les pratiques de médecine de famille urbaine (Centre de santé communautaires et Groupes de Médecine de famille) dans le centre-ville d’Ottawa, et (2) de collaborer avec le Réseau de surveillance sentinelle en soins de première ligne du Canada (CPCSSN) pour extraire les données des dossiers médicaux électroniques dans le but de sélectionner les patients et d’analyser les données.

 Méthodologie :

  • Les médecins de famille des Centres de Santé communautaire et des Groupes de Médecine de famille sélectionnés dans le centre-ville d’Ottawa seront invités à participer au projet pilote CHAP-EMR.
  • S’ils acceptent, ils pourront inviter leurs patients âgés de 65 ans et + à assister à une séance du CHAP-EMR, où des bénévoles dûments formés les aideront à compléter une évaluation de leur santé cardiovasculaire, incluant un questionnaire de santé et la mesure de leur pression artérielle, de leur taille, de leur poids et de leur tour de taille.
  • Les participants du CHAP-EMR seront référés à des ressources communautaires locales pertinentes à leurs besoins et leurs objectifs en terme de santé cardiovasculaire.
  • Pour faciliter le suivi, et avec leur consentement, les médecins de famille des participants recevront de l’information sur la participation de leur patient aux séances du CHAP-EMR et sur les ressources communautaires auxquelles ils auront été référés.
  • L’équipe du CHAP évaluera les expériences des participants et leur satisfaction via des questionnaires avec eux, avec leur médecin de famille et avec leurs intervenants en soins de première ligne.
  • L’équipe du CHAP décrira aussi la faisabilité d’extraire des données sur les dossiers médicaux des patients pour leur sélection et la mesure de l’impact du CHAP sur leurs résultats cliniques.

Résultats :

En attente.

Implication :

Ce projet pilote pourra supporter de futurs projets pilotes du PSSC et des initiatives pour améliorer la prévention et la prise en charge des maladies chroniques dans la région de Champlain.

Plus

CHAP pour les sud-asiatique de la région de York

Adaptation du Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC) à la communauté sud-asiatique de la région de York : Évaluation de la participation des bénévoles et de l’impact du genre et de l’ethnie sur la participation au programme.

Les chercheurs :

  • Janusz Kaczorowski BA, MA, PhD | (Chercheur principal) Directeur de recherche et Professeur, Département de Médecine de famille et de médecine d’urgence, Université de Montréal.
  • Tamara Daly Ph.D | (Chercheure principale) Professeure associée, Chaire de recherche en genre, travail et santé des IRSC, Faculté de la santé, Université de York.
  • Farah Ahmad, MBBS, MPH, PhD | Professeure associée, École de Gestion et de Politiques de santé, Université de York.
  • Ricardo Angeles MD, MPH, MHPEd, PhD | Assistant Professeur – Adjoint, Département de Médecine de famille, Université McMaster.
  • Magali Girard PhD, MSc | Coordonnateur de recherche, Centre de recherche du CHUM.
  • Larry Chambers PhD, FACE, Hon FFPH (UK), FCAHS | (Collaborateur)  Scientifique  FCAHS et ancien Président (2001-2011), Institut de recherche Bruyère, Ottawa.
  • Tania Xerri | Directrice, Réseau d’apprentissage et de Leadership en santé, Université de York.
  • Iffath Syed BSc, MPH, PhD (c)
  • Vasanthi Srinivasan

Contexte :

Cet important projet met en commun plus d’une décennie de travail de recherche fait dans le cadre du Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC) afin de réduire l’impact des maladies cardiovasculaires dans la communauté sud-asiatique de la région de York, en Ontario. Par une série d’études, le PSSC fut validé en tant qu’intervention adéquate pour réduire la pression artérielle des participants, pour encourager des habitudes de vie saines et pour optimiser leur pharmacothérapie.

Objectifs :

Ce projet vise à étendre les succès déjà démontrés du PSSC en raffinant le matériel et les approches déjà développés pour s’adapter à la communauté sud-asiatique de la région de York en Ontario. Il vise aussi à évaluer le modèle de type bénévole du programme et à identifier les impacts du genre et de l’ethnie des participants sur le programme.

Résultats :

En attente.

Implications :

Le succès de ce programme pourrait mener, tel que déjà constaté dans la population caucasienne, à la réduction de la pression artérielle des participants, à leur développement de saines habitudes de vie et à l’optimisation de leur pharmacothérapie, et, par le fait même, à la réduction des maladies cardiovasculaires dans cette population.

 

Plus

PIAAF

Programme d’identification de la fibrillation auriculaire  » déclenchable  » (PIAAF) : Étude en pharmacie

Chercheurs :

 

Dr Roopinder Sandhu MD, MPH, FHRS | Professeur adjoint de médecine à l’Université de l’Alberta et électrophysiologiste cardiaque au Mazankowski Alberta Heart Institute.

Dre Lisa Dolovich BScPhm, PharmD, MSc | Directrice de recherche et professeure au Département de médecine familiale, scientifique de l’Université McMaster et directrice associée au Centre for Evaluation of Medicines, St Joseph’s Healthcare Hamilton.

Dr Jeff Healey, MD, MSc, FRCPC, FHRS | Directeur des services d’arythmie à Hamilton Health Sciences et professeur agrégé au Population Health Research Institute, McMaster University.

 

Collaborateurs et supporteurs :

 

Le Réseau canadien de prévention des accidents vasculaires cérébraux (C-SPIN), en collaboration avec les pharmacies Rexall, Boehringer Ingelheim, l’Université McMaster, l’Université de l’Alberta, CardioComm Solutions, le Cardiovascular Health Awareness Program (CHAP), et avec le soutien de la Fondation des maladies du cœur du Canada et des Instituts de recherche en santé du Canada.

Contexte :

 

Les personnes âgées de l’Ontario et de l’Alberta auront la possibilité de subir un dépistage de la fibrillation auriculaire (FA), un facteur de risque courant et très élevé d’AVC, dans les pharmacies communautaires.  Adoptant une approche holistique de la prévention des accidents vasculaires cérébraux, l’étude PIAAF-Pharmacy examinera les participants de 65 ans ou plus pour la FA ainsi que l’hypertension et le diabète, deux autres facteurs de risque courants et traitables de l’AVC. Cette technologie canadienne d’ECG permet le dépistage de la FA dans la communauté, offrant aux personnes âgées la commodité et la familiarité d’une pharmacie, tout en reliant les résultats avec les médecins de famille et les spécialistes. Offert dans 20 pharmacies Rexall participantes en Ontario et en Alberta, l’étude PIAAF-Pharmacy Study prévoit que 2 000 participants assisteront à des séances de dépistage qui débuteront en octobre 2014.  Les gens seront informés de la disponibilité des journées de dépistage par l’entremise du site Web et des communiqués de presse ainsi que par des annonces en magasin de Rexall.

Objectif .. :

 

L’objectif est de déterminer la prévalence de la FA  » déclenchable « , c’est-à-dire les personnes atteintes (i) d’une FA non reconnue auparavant et (ii) d’une FA mais dont le traitement anticoagulant est sous-optimal, grâce à un dépistage dirigé par la pharmacie. Un objectif secondaire est d’identifier les facteurs de risque de FA tels que l’hypertension et le diabète pour une approche intégrée de la prévention des accidents vasculaires cérébraux.

Méthodes :

 

Les participants feront l’objet d’un dépistage de la FA à l’aide d’un appareil ECG portatif à simple dérivation. Les participants feront également évaluer leur tension artérielle (TA) à l’aide d’un kiosque de la pharmacie BP et du dépistage du diabète de type 2 à l’aide du questionnaire CanRisk (65 à 74 ans).  Les participants qui obtiennent un résultat positif à l’aide de l’ECG à simple dérivation auront un ECG à 12 dérivations dans un délai de 24 à 72 heures.  Les participants ayant une FA confirmée, une TA élevée et un risque élevé de diabète auront un suivi recommandé avec leur médecin de famille à 6 semaines. Tous les participants dont la FA a été confirmée feront l’objet d’un suivi de 90 ±14 jours dans une clinique de FA. Pour plus d’informations, visitez : http://www.rexall.ca/categories/heart-health

Résultats :

 

En attente.

Plus

C-ChAMP

C-ChAMP : Programme canadien de sensibilisation et de prise en charge des maladies chroniques

Chercheurs principaux :

  • Janusz Kaczorowski, BA, MA, PhD Directeur de recherche et professeur titulaire, Département de médecine de famille et de médecine d’urgence, Université de Montréal.
  • Lisa Dolovich, BScPhm, PharmD, MSc, Directrice de recherche et professeure, Département de médecine familiale, Université McMaster. Scientifique et directrice associée, Centre d’évaluation des médecines, Centre de santé St-Joseph, Hamilton.
  • Marie-thérèse Lussier MD, BSc, MSc, FCMFC | Professeure associée, Département de médecine de famille, Faculté de Médecine, Université de Montréal.
  • Tamara Daly MA, PhD | Titulaire de la Chaire de recherche des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et professeure associée en genre, travail et santé, Faculté de la Santé, Université de York.
  • Simone Dahrouge, PhD | Directrice de recherche et Scientifique, C.T. Lamont Primary Health Care Research Centre de l’Institut de recherche Bruyère (Ottawa, Ontario).

Co-chercheurs :

  • Farah Ahmad MBBS, MPH, PhD | Professeure associée, École des politiques de santé et de gestion, Université de York.
  • Ricardo Angeles MD, MPH, MHPEd, PhD | Assistant professeur-adjoint, Département de Médecine de famille, Université McMaster.
  • Michael Paterson BSc, MSc | Chercheur principal, Institut des Sciences évaluatives cliniques, Professeur associé, Département de Médecine de famille, Université McMaster.
  • Iffath Syed BSc, MPH, PhD Candidate | Candidate au doctorat, Études supérieures en Santé, Université de York.
  • Angelique Berg | Présidente-Directrice générale (PDG), Hypertension Canada.
  • Martine Montigny MD, FRCP Candidate | Cardiologue, Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval.
  • Vasanthi Srinivasan PhD | Fondatrice et Directrice exécutive intérimaire, Ontario Strategy for Patient-Oriented Research (SPOR) SUPPORT Unit, Chercheure principale, Ministère de la santé et des soins de longue durée (MOHLTC), Sous-ministre adjointe, Ministère des systèmes de la santé, Division des stratégies et politiques.
  • Sheldon Tobe MD, MScCH (HPTE), FRCPC, FACP, FASHScientifique associé et médecin, Sunnybrook Health Sciences Center, Professeur associé de médecine, Université de Toronto.
  • Maria Chiu BSc, PhD | Boursière en recherche post-doctorales, Santé publique Ontario.
  • Alexandra Fletcher MSc | Étudiante, Recherche en médecine de famille, Département de médecine expérimentale, Université McGill.
  • Johanne Goudreau BN, MSc, PhD | Professeure associée et Doyenne associée des Études de premier cycle et de l’éducation continue, Faculté des Sciences infirmières, Université de Montréal.
  • Charlotte Jones PhD | Professeure associée et Endocrinologue, Sciences de la santé communautaire, Faculté de médecine, Libin Cardiovascular Institute (Alberta).
  • Lyne Lalonde B.Pharm, PhD | Professeure, Faculté de Pharmacie, Université de Montréal.
  • Jane SouthDirectrice et Professeure, Centre de recherches en promotion de la santé, Institut de la Santé et du Bien-être, Université métropolitaine de Leeds.
  • Jean-Claude Tardif MD, FRCPC, FACC, FCAHS | Directeur, Centre de Recherche des Instituts du coeur de Montréal. Professeur, Faculté de Médecine, Université de Montréal.
  • Lehana Thabane BSc, MSc, PhD | Professeure et Titulaire associée de la Chaire de recherche, Département d’Épidémiologie clinique et de biostatistiques, Université McMaster.
  • Karen Tu MSc, MD | Scientifique associée, Instituts des Sciences cliniques évaluatives, Toronto.
  • Danielle Rolfe, RKin (inactive), PhD | Adjointe de recherche senior, CT Lamont Primary Health Care Research Centre, Bruyère Research Institute.

Contexte :

Le projet C-ChAMP poursuit les travaux de recherche antérieurs, soit le Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC) et des projets similaires, menés par nos partenaires et collaborateurs. Ce programme d’une durée de cinq ans est constitué d’un ensemble de projets de recherche inter-reliés qui visent à faciliter et à accélérer l’évolution du PSSC vers une sensibilisation et une prise en charge des maladies chroniques.

Objectif :

Adapter, implanter et évaluer le Programme canadien de sensibilisation et de prise en charge des maladies chroniques (C-ChAMP) dans une collectivité francophone du Québec et dans une grande collectivité urbaine de l’Ontario afin d’en faire un programme continu offert à l’ensemble de la population canadienne. Ce programme vise à augmenter significativement la prévention et la prise en charge des maladies chroniques dans la collectivité.

Méthodologie :

  • Adapter, implanter, évaluer et comparer l’efficacité du modèle C-ChAMP dans divers milieux, notamment dans de grands centres urbains et en banlieue, dans des populations francophones et dans des communautés ethnoculturelles diverses;
  • Viser les populations plus jeunes afin d’améliorer la prévention et le dépistage précoce des maladies cardiométaboliques;
  • Étendre le modèle C-ChAMP en utilisant davantage les nouvelles technologies d’information;
  • Favoriser une implication plus grande des professionnels de la santé, du grand public, des organismes communautaires locaux et de la santé publique dans le développement et dans l’implantation du programme;
  • Adapter les stratégies de recrutement, de formation et de fidélité des bénévoles aux populations ciblées de façon optimale;
  • Identifier les facteurs aux niveaux micro, méso et macro pouvant contribuer à la viabilité à long terme du programme, notamment via une évaluation économique complète;
  • Planifier, implanter, évaluer et comparer les approches de transfert des connaissances auprès des usagers informés et des décideurs afin d’accélérer l’adaptabilité et la durabilité du modèle C-ChAMP.
Plus

CHAP–CCEC Health

Projet CHAP CCEC Health : Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire; Projet Communautés, coalitions, engagement et santé cardiovasculaire.

Chercheurs :

  • Lisa Dolovich, BScPhm, PharmD MSc | Directrice de recherche et Professeure, Département de Médecine de famille, Université McMaster. Scientifique et Directrice associée, Centre d’Évaluation des médecines, St Joseph’s Healthcare, Hamilton.
  • Beatrice McDonough, BScN, MScN, MSc, PhD(c) | Services de santé publique, Division Vie saine, Prévention des maladies chroniques.
  • Larry Chambers, PhD, FACE, HonFFPH(UK) | Scientifique FCAHS, Ancien président (2001-2011) de l’Institut de recherche Bruyère.
  • Clare Liddy, BSc, MSc, MD | C.T. Lamont Primary Health Care Research Centre.
  • Gina Agarwal, MD, PhD | Assistant-Professeur, Département de Médecine de famille, Université McMaster.

Contexte :

Les projets du PSSC dans la collectivité sont dirigés par des organismes locaux en partenariat avec d’autres organismes communautaires. Ainsi, il est possible d’impliquer ces organismes, programmes et ressources communautaires locaux directement dans la prise en charge de l’hypertension artérielle chez les individus de ces collectivités. Ce projet, financé sur trois ans par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), étudie les effets du PSSC, notamment la mobilisation des partenaires communautaires, la réduction des risques cardiovasculaires dans la population et le maintien du développement de collectivités en santé.

Objectif :

Identifier les effets des réseaux de partenariat sur la santé des individus et des populations et les retombées pour le système de santé au sein des collectivités offrant le PSSC comme l’une des mesures de prévention primaire de l’hypertension artérielle.

Méthodes :

  • Ce projet de recherche transversale porte sur neuf collectivités de taille moyenne (comptant entre 10 000 et 60 000 habitants) en Ontario, au Canada.
  • Parmi les participants au projet, on retrouve des représentants des principales organisations communautaires sur place, dont les organismes qui dirigent le PSSC à l’échelle locale, les organismes partenaires dans la collectivité et les participants aux sessions de PSSC.
  • La théorie de l’action des coalitions à l’échelle communautaire de Butterfoss a servi à déterminer les mesures des partenariats.
  • L’outil d’auto-évaluation des partenariats (PSAT) développé par Lasker et coll. a servi à mesurer la force des partenariats;
  • L’Inventaire de l’efficacité de la coalition (CEI) de Butterfoss et coll. a servi à déterminer le stade de développement de la coalition, et la Cartographie du réseau social, à déterminer la structure et la robustesse du réseau social.
  • Les instruments de mesure des résultats comprenaient des entrevues avec les participants, une base de données des profils de risque, des entrevues avec les partenaires de la collectivité et un survol documenté des programmes et des pratiques cardiovasculaires des organismes directeurs de PSSC locaux et des organismes partenaires dans la collectivité.

Résultats :

À partir des données recueillies pendant la première phase, des facteurs individuels, communautaires et reliés aux partenaires étaient prédicateurs de changements dans les comportements de santé des participants aux sessions PSSC ainsi que dans leur utilisation des ressources communautaires. Les résultats de la deuxième phase sont en attente.

 

Plus

CHAP–EMS

Le Programme d’évaluation de la santé communautaire par l’entremise des services médicaux d’urgence (CHAP-EMS) s’inspire du modèle de programme CHAP et le CHAP-EMS qui en a résulté a été modifié et élargi, produisant un programme semblable au CHAP qui diffère considérablement du modèle CHAP original.

 

L’objectif du Community Health Assessment Program through Emergency Medical Services (CHAP-EMS) était d’élaborer et d’évaluer l’adoption et la faisabilité d’un programme communautaire mené par des paramédics axés sur la promotion et la prévention des maladies chroniques, principalement la tension artérielle et le risque de diabète sucré pour les personnes vivant dans un immeuble d’habitation subventionné dans la ville de Hamilton, en Ontario, caractérisé comme étant des personnes âgées à faible revenu, d’origine multiculturelle, avec des appels fréquents aux SMU.

Les résultats du projet pilote ont indiqué que l’élargissement de la portée du rôle paramédical dans les services paramédicaux communautaires a donné l’occasion de jouer un rôle de professionnel de la santé indépendant et que le programme a pu par la suite évoluer dans une direction différente.

La notion de mise en œuvre du CHAP dans les logements subventionnés fait l’objet d’un examen plus approfondi, directement à la suite du CHAP-EMS.

Échéancier : De 2011 au début de 2014

Plus

Recherche précédente

Cette page est en cours de révision.

 

Depuis 2000, le Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (CHAP) a mené à terme différents types d’études, ajoutant ainsi à l’ensemble international de connaissances et de données probantes sur la mesure, la détection, la prévention et la gestion efficaces des maladies cardiométaboliques.  Les programmes de recherche du CHAP peuvent être divisés en cinq phases distinctes.  Cliquez ici pour accéder à la recherche actuelle du CHAP.

 

PHASE 1 : 2000-2003

 

Quelle est la faisabilité d’offrir des séances de promotion de la santé cardiovasculaire dans les pharmacies locales ?

 

Étude pilote terminée à Dundas, en Ontario, au printemps 2001 : Exploration des approches efficaces pour inviter les patients à assister à des séances locales de promotion de la santé auxquelles participent les quatre pharmacies géographiquement proches du cabinet d’un médecin.

 

Étude pilote terminée à Ottawa, en Ontario, à l’été 2002 : Exploration de la faisabilité de travailler avec les membres de la communauté et les fournisseurs de soins primaires afin d’établir un lien entre les facteurs de risque cardiovasculaire recueillis lors des séances de promotion de la santé communautaire et les médecins de famille et les pharmaciens.

 

Essai d’évaluation de l’hypertension artérielle communautaire (CHAT) terminé à Ottawa et Hamilton (Ontario) en 2003 : Détermination réussie de la  » preuve de concept  » de séances de surveillance de la tension artérielle en pharmacie communautaire dirigées par des bénévoles et fournissant une rétroaction aux médecins de famille et aux pharmaciens.

 

PHASE 2 : 2004-2006

 

Un programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire peut-il être mis en œuvre avec succès au niveau communautaire ?

 

Mise en œuvre à l’échelle communautaire à Grimsby et à Brockville, en Ontario, en 2004 : Réalisation réussie d’un programme communautaire de prévention des maladies cardiovasculaires, invitant tous les médecins de famille et les pharmaciens des communautés à y participer. 30 % de la population totale des personnes âgées de 65 ans et plus ont participé.

 

Évaluation de la santé cardiovasculaire Diabète (TCHAD) à Grimsby, en Ontario, à l’hiver 2005 : Exploration de la faisabilité d’un programme de promotion de la santé communautaire pour détecter le diabète de type 2 chez les participants de plus de 40 ans.

 

Airdrie Cardiovascular Health Awareness and Management Program (ACHAMP) à Airdrie, en Alberta, en 2005-2006 : Reproduit les projets de l’Ontario en Alberta avec une participation communautaire similaire du programme et la génération de connaissances que les réductions de la pression artérielle et les changements de style de vie se produisent après la participation au CHAP.

 

PHASE 3 : 2006

 

Le CHAP peut-il fonctionner à un niveau multicommunautaire ?

 

Mise en œuvre et évaluation par plusieurs collectivités du Programme communautaire de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PCSSC) dans l’ensemble des collectivités de l’Ontario en 2006 : Une mise en œuvre de 10 semaines de CHAP dans 20 collectivités de l’Ontario :

 

338 médecins de famille ont accepté de recevoir des commentaires sur la tension artérielle des participants et d’autres facteurs de risque.

 

214 médecins de famille ont activement invité leurs patients à participer à CHAP soit par des lettres personnalisées, des ordonnances pour évaluation ou de la publicité à l’échelle de la communauté.

 

129 pharmacies ont tenu des séances du CHAP

 

1 265 séances d’une durée de trois heures ont été tenues.

 

15 889 adultes ont assisté à au moins une séance du CHAP, ce qui représente 25 % de l’ensemble de la population des aînés dans les 20 collectivités.

 

27 358 évaluations des risques ont été effectuées.

 

577 bénévoles âgés ont été formés en tant que pairs éducateurs en matière de santé.

 

Les hospitalisations pour accident vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque congestive et crise cardiaque ont été considérablement réduites par rapport aux 19 autres communautés qui n’ont pas exploité CHAP au cours de la même période.

 

PHASE 4 : 2007 – 2010

 

Une forme durable de CHAP peut-elle fonctionner au niveau communautaire ?

 

Maintenir et évaluer un plan d’action communautaire amélioré dans les collectivités de l’Ontario en 2008 : Déterminé la faisabilité de la création d’un modèle durable de CHAP pour une mise en œuvre à long terme dans les communautés, tout en élargissant plusieurs composantes du programme.

 

Renforcer le CHAP+AP dans les collectivités de l’Ontario de 2008 à 2010 : Mise en œuvre d’un modèle robuste et durable à l’année longue dans les communautés CHAP de l’Ontario. Nous avons travaillé à l’élaboration d’outils et de pratiques exemplaires afin d’assurer l’adoption à grande échelle et l’amélioration continue de la qualité du PACS dans l’ensemble de la province et du Canada.

 

PHASE 5 : 2011 à ce jour :

 

Comment adapter au mieux le CHAP aux différentes situations communautaires et maintenir son impact ?  Les projets de recherche de la phase 5 comprennent :

 

PIAFF/CAF-SPIN ; Prévalence de la défibrillation auriculaire déclenchant l’action, identifier les facteurs de risque de FA pour la prévention intégrée de l’AVC.

 

C-ChAMP ; Adapter CHAP à la communauté francophone et aux grands centres urbains de l’Ontario (y compris CHAP Laval et CHAP York).

 

CHAP EMR ; Le CHAP peut-il être mis en œuvre dans la pratique des soins primaires interprofessionnels en milieu urbain, dans quelle mesure le CHAP avec les dossiers médicaux électroniques est-il faisable ?

 

CHAP-EMS

 

 

 

< CHAP- Recherche actuelle>>Recherche actuelle

Plus

CHAP – Logement subventionné :

 

CHAP – Logement subventionné :

 

Description :

 

Le CHAP, en tant que programme de recherche, se déroulera dans des immeubles d’aînés subventionnés en Ontario et au Québec en 2018/2019. En se basant sur des travaux précurseurs dans les pharmacies, le CHAP a réussi à abaisser la tension artérielle et à diminuer la mortalité toutes causes confondues au niveau communautaire. Notre objectif est de déterminer si le CHAP pourrait être adapté au logement subventionné, en ciblant spécifiquement les personnes âgées.

 

Des bénévoles formés, supervisés par une infirmière de recherche, mesurent la tension artérielle (TA) et effectuent des évaluations des risques de maladies cardiovasculaires (MCV), d’accidents vasculaires cérébraux et de diabète. En se fondant sur ces évaluations, les participants reçoivent des services d’éducation en matière de santé, d’aiguillage et d’orientation pour accéder aux ressources sociales et de santé communautaires, y compris la communication de l’information sur leur santé à leur prestateur de soins primaires.

 

À la suite de travaux pilotes dans des logements subventionnés à Hamilton, l’objectif du programme est d’améliorer la santé cardiovasculaire des personnes âgées vulnérables vivant dans des logements subventionnés, en faisant mieux connaître les MCV et en leur donnant les moyens de mieux se prendre en charge, ce qui se traduira en fin de compte par une meilleure qualité de vie. On s’attend à ce que ce programme mène à une meilleure utilisation des soins de santé, comme l’indiquent les résultats suivants : diminution des taux de visites à l’urgence, des taux d’admission à l’hôpital et de mortalité, l’accent étant mis sur les événements cardiovasculaires.

Plus