CHAP – Logement subventionné :

 

CHAP – Logement subventionné :

 

Description :

 

Le CHAP, en tant que programme de recherche, se déroulera dans des immeubles d’aînés subventionnés en Ontario et au Québec en 2018/2019. En se basant sur des travaux précurseurs dans les pharmacies, le CHAP a réussi à abaisser la tension artérielle et à diminuer la mortalité toutes causes confondues au niveau communautaire. Notre objectif est de déterminer si le CHAP pourrait être adapté au logement subventionné, en ciblant spécifiquement les personnes âgées.

 

Des bénévoles formés, supervisés par une infirmière de recherche, mesurent la tension artérielle (TA) et effectuent des évaluations des risques de maladies cardiovasculaires (MCV), d’accidents vasculaires cérébraux et de diabète. En se fondant sur ces évaluations, les participants reçoivent des services d’éducation en matière de santé, d’aiguillage et d’orientation pour accéder aux ressources sociales et de santé communautaires, y compris la communication de l’information sur leur santé à leur prestateur de soins primaires.

 

À la suite de travaux pilotes dans des logements subventionnés à Hamilton, l’objectif du programme est d’améliorer la santé cardiovasculaire des personnes âgées vulnérables vivant dans des logements subventionnés, en faisant mieux connaître les MCV et en leur donnant les moyens de mieux se prendre en charge, ce qui se traduira en fin de compte par une meilleure qualité de vie. On s’attend à ce que ce programme mène à une meilleure utilisation des soins de santé, comme l’indiquent les résultats suivants : diminution des taux de visites à l’urgence, des taux d’admission à l’hôpital et de mortalité, l’accent étant mis sur les événements cardiovasculaires.