CHAP CCEC Health Project

Projet CHAP CCEC Health : Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire; Projet Communautés, coalitions, engagement et santé cardiovasculaire.

Chercheurs :

  • Lisa Dolovich, BScPhm, PharmD MSc | Directrice de recherche et Professeure, Département de Médecine de famille, Université McMaster. Scientifique et Directrice associée, Centre d’Évaluation des médecines, St Joseph’s Healthcare, Hamilton.
  • Beatrice McDonough, BScN, MScN, MSc, PhD(c) | Services de santé publique, Division Vie saine, Prévention des maladies chroniques.
  • Larry Chambers, PhD, FACE, HonFFPH(UK) | Scientifique FCAHS, Ancien président (2001-2011) de l’Institut de recherche Bruyère.
  • Clare Liddy, BSc, MSc, MD | C.T. Lamont Primary Health Care Research Centre.
  • Gina Agarwal, MD, PhD | Assistant-Professeur, Département de Médecine de famille, Université McMaster.

Contexte :

Les projets du PSSC dans la collectivité sont dirigés par des organismes locaux en partenariat avec d’autres organismes communautaires. Ainsi, il est possible d’impliquer ces organismes, programmes et ressources communautaires locaux directement dans la prise en charge de l’hypertension artérielle chez les individus de ces collectivités. Ce projet, financé sur trois ans par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), étudie les effets du PSSC, notamment la mobilisation des partenaires communautaires, la réduction des risques cardiovasculaires dans la population et le maintien du développement de collectivités en santé.

Objectif :

Identifier les effets des réseaux de partenariat sur la santé des individus et des populations et les retombées pour le système de santé au sein des collectivités offrant le PSSC comme l’une des mesures de prévention primaire de l’hypertension artérielle.

Méthodes :

  • Ce projet de recherche transversale porte sur neuf collectivités de taille moyenne (comptant entre 10 000 et 60 000 habitants) en Ontario, au Canada.
  • Parmi les participants au projet, on retrouve des représentants des principales organisations communautaires sur place, dont les organismes qui dirigent le PSSC à l’échelle locale, les organismes partenaires dans la collectivité et les participants aux sessions de PSSC.
  • La théorie de l’action des coalitions à l’échelle communautaire de Butterfoss a servi à déterminer les mesures des partenariats.
  • L’outil d’auto-évaluation des partenariats (PSAT) développé par Lasker et coll. a servi à mesurer la force des partenariats;
  • L’Inventaire de l’efficacité de la coalition (CEI) de Butterfoss et coll. a servi à déterminer le stade de développement de la coalition, et la Cartographie du réseau social, à déterminer la structure et la robustesse du réseau social.
  • Les instruments de mesure des résultats comprenaient des entrevues avec les participants, une base de données des profils de risque, des entrevues avec les partenaires de la collectivité et un survol documenté des programmes et des pratiques cardiovasculaires des organismes directeurs de PSSC locaux et des organismes partenaires dans la collectivité.

Résultats :

À partir des données recueillies pendant la première phase, des facteurs individuels, communautaires et reliés aux partenaires étaient prédicateurs de changements dans les comportements de santé des participants aux sessions PSSC ainsi que dans leur utilisation des ressources communautaires. Les résultats de la deuxième phase sont en attente.