Historique du PSSC

Le programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC) a débuté au début des années 2000. Il a été, et continue d’être mis au point par l’entremise de nombreux projets pilotes, d’essais cliniques, tous réalisés à l’échelle communautaire.

Les cinq phases du développement du Programme communautaire de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC)


PHASE 1 : Est-il faisable d’offrir des séances de promotion de la santé cardiovasculaire dans les pharmacies locales?

Projet pilote effectué à Dundas, en Ontario au printemps 2001

  • Exploration des approches efficaces pour inviter les participants à prendre part aux séances locales de promotion de la santé, qui impliquaient quatre pharmacies situées à proximité du cabinet d’un médecin.

Projet pilote effectué à Ottawa, Ontario, été 2002

  • Exploration de la capacité des membres de la collectivité et des professionnels de soins de santé primaires à transmettre de façon efficace les données recueillies lors des séances de promotion de la santé aux médecins de famille et aux pharmaciens des participants.

Réalisation de l’essai Community Hypertension Assessment Trial (CHAT) à Ottawa et Hamilton, Ontario, 2003

  • Démonstration de faisabilité (« proof of concept ») de séances de mesure de la pression artérielle animées par des bénévoles en pharmacie et d’une rétroaction efficace aux médecins de famille et aux pharmaciens.

PHASE 2 : Peut-on mettre sur pied avec succès un programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire à l’échelle de la collectivité?

Mise sur pied à l’échelle de la collectivité à Grimsby et Brockville Ontario, 2004

  • Mise sur pied réussie d’un programme de prévention des maladies cardiovasculaires à l’échelle de la collectivité, qui invitait tous les médecins de famille et les pharmaciens des collectivités visées à participer. Trente pour cent (30 %) des personnes âgées de 65 ans et plus issus de ces collectivités y ont pris part.

Essai “Cardiovascular Health Assessment Diabetes (CHAD)” à Grimsby, Ontario, hiver 2005

  • Exploration de la faisabilité d’un programme de promotion de la santé à l’échelle de la collectivité destiné à dépister le diabète de type 2 chez des participants âgés de plus de 40 ans.

Programme de sensibilisation et de prise en charge de la santé cardiovasculaire d’Airdrie (A-CHAMP) à Airdrie, Alberta, 2005-2006

  • Reprise des deux précédents projets ontariens en Alberta, avec obtention d’un taux de participation communautaire comparable, et démonstration que le PSSC peut aider à la réduction de la pression artérielle et à la modification des habitudes de vie chez les participants.

PHASE 3: Le PSSC peut-il fonctionner dans plus d’une collectivité à la fois?  

Mise sur pied et évaluation du programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire dans plus d’une collectivité à la fois (PSSC-C) en Ontario, 2006

Mise sur pied du PSSC-C sur une période consécutive de 10 semaines dans 20 collectivités ontariennes :

  • 338 médecins de famille ont accepté de recevoir des renseignements sur la pression artérielle et d’autres facteurs de risque des participants;
  • 214 médecins de famille ont invité leurs patients à prendre part au PSSC via des lettres personnalisées, des ordonnances d’évaluation ou de la publicité dans la collectivité;
  • 129 pharmacies ont organisé des séances PSSC;
  • 1 265 séances PSSC, d’une durée de trois heures chacune, ont été organisées;
  • 15 889 adultes ont participé à au moins une séance PSSC, ce qui représente 25 % de tous les aînés des 20 collectivités participantes;
  • 27 358 évaluations de risque cardiovasculaire ont été effectuées;
  • 577 aînés bénévoles ont été formés comme pairs éducateurs en santé.

Le nombre d’hospitalisations pour accident cérébral vasculaire (AVC), insuffisance cardiaque et infarctus, dans les 20 collectivités ayant mis en place le PSSC, fut significativement plus bas, en 2006, que celui des 19 autres collectivités semblables qui n’offraient pas le PSSC au cours de la même période.


PHASE 4 : Le PSSC à l’échelle de la collectivité peut-il fonctionner de façon prolongée?

Maintien et évaluation d’un PSSC amélioré dans des collectivités de l’Ontario, 2008

  • Validation de la faisabilité de maintien à long terme dans les collectivités du PSSC, qui permet le développement de plusieurs de ses composantes de façon concomitante.

Renforcement du PSSC+AP dans des collectivités de l’Ontario, entre 2008 et 2010

  • Mise sur pied d’un modèle de PSSC amélioré et durable à l’année dans les collectivités de l’Ontario déjà dotées du PSSC. De grands efforts ont été déployés dans le développement d’outils et de pratiques exemplaires afin de stimuler l’adoption et l’amélioration continue de la qualité du PSSC par toute la province, et ailleurs au Canada.

PHASE 5 : Comment adapter le PSSC à des collectivités diversifiées aux niveaux culturel et socio-économique, tout en maintenant l’impact déjà obtenu?

Développement en cours du Programme canadien de sensibilisation et de prise en charge des maladies chroniques (Canadian Chronic disease Awareness and Management Program – C-ChAMP) destiné à adapter, mettre sur pied et évaluer le PSSC dans des collectivités urbaines comportant plusieurs groupes culturels distincts. Les collectivités impliquées présentement se trouvent à Laval, au Québec, et dans la région de York, en Ontario.