News

(Français) Un projet médical qui cumule les honneurs s’implante à Laval

Caroline Lévesque/Publié le 19 novembre 2014

Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire

MÉDECINE FAMILIALE. Laval est la seule ville au Québec où l’on implantera, dès janvier, un projet-pilote qui rafle les honneurs ailleurs au Canada en plus d’avoir eu une mention dans le prestigieux British Medical Journal. Le Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC) a été lancé en 2000 par des chercheurs canadiens et mis sur pied dans plusieurs petites communautés à travers le pays. Il vise la prévention des hospitalisations pour des maladies importantes comme des infarctus, des AVC et de l’insuffisance cardiaque. Il est basé sur le travail de bénévoles de la communauté et est supervisé par des professionnels de la santé. À Laval, ce programme s’adressera aux personnes de 50 ans et plus. Il sera mis en place dans deux groupes de médecine de famille (GMF), soit ceux du Médi-Centre Chomedey et de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé. Mais pourquoi privilégier la région lavalloise plutôt que Montréal ou même la capitale nationale? «Initialement, on l’avait dans des villes de 20 000 à 60 000 habitants et on trouvait qu’une ville de taille intermédiaire, mais plus urbaine, était une bonne chose, explique Dr Marie-Thérèse Lussier, cochercheuse pour le PSSC et médecin à l’UMF de la Cité-de-la-Santé de Laval. L’équivalent en Ontario, où le projet se fait en même temps, c’est la région de York, qui est à peu près de 400 000 habitants.» Le patient recevra donc une lettre de son médecin de famille l’invitant à participer à une session animée par des bénévoles, généralement de la même tranche d’âge que lui, et formés dans le GMF selon un protocole rigoureux. Le programme se base sur le partage d’information sur la prévention des maladies cardiométaboliques. Maladies chroniques Les maladies cardiométaboliques sont des sous-ensembles des maladies chroniques, tout comme l’hypertension, le diabète, le cholestérol élevé et l’angine. Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval travaille depuis deux ans dans le développement d’un programme clinique de prévention et promotion de la santé pour prévenir les maladies chroniques, nommé Cible santé. «Nous, les membres de l’équipe de recherche, on s’est intégrés à ce programme depuis le début, indique Dr Lussier. En ce sens, le nôtre sur la sensibilisation des maladies cardiovasculaires en fait partie.» Après analyse des résultats, il sera déployé pour l’ensemble du Québec. «Ça dépend des organismes subventionnaires», précise la médecin qui travaille à l’implantation du projet depuis trois ans. Les «Olympiques de la recherche» Le groupe de chercheurs fait partie d’une poignée de personnes ayant reçu une subvention des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), principal organisme fédéral responsable du financement de la recherche en santé au pays. Un montant de 2,5 M$ sera divisé entre Laval et la région de York. «Avoir eu ces sommes-là dans les concours hautement compétitifs, c’est un grand honneur, se réjouit Marie-Thérèse Lussier. Comme chercheur de Laval, c’est comme si c’était les Olympiques de la recherche de gagner aux IRSC. On a à peu près 1 chance sur 10 de l’avoir quand on soumet une demande.» Elle mentionne que ce projet médical a fait ses preuves. «On arrive avec un programme solide scientifiquement et on a hâte de l’appliquer au Québec.» L’équipe du PSSC est actuellement à la recherche de bénévoles. Informations: 450 681-6164, poste 329.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *